30 December 2017

Un blog - et maintenant?

Alors que les bilans de fin d'année fleurissent deci-delà, je profite de cette étape arbitraire et symbolique pour faire un petit point sur ce blog. 2017 ne m'a pas beaucoup vue par ici, parce que je ne savais plus trop comment y trouver ma place. Et je la cherche encore.

J'avais ouvert cet espace lorsque jeune maman d'une petite végane je m'interrogeais sur la façon d'envisager cette parentalité particulière, sur les endroits où se nourrir correctement à Bruxelles, sur le quotidien à gérer et sur les petits trucs et astuces qui adoucissent les invitations aux anniversaires et les expéditions scolaires. Il n'y avait alors à ma connaissance que quelques endroits du genre. Enfant végé étant bien entendu le blog de référence surtout pour la partie alimentaire du véganisme, mais aussi Famille végane que j'adorais et qui malheureusement a cessé d'émettre. Le véganisme a évolué, les familles véganes sont devenues présentes, nombreuses, actives sur la blogosphère. Maman Carotte avait même fini par nous réunir avec un échange hebdomadaire.

Et puis j'ai toujours refusé de montrer le visage de mes enfants ici, car leur vie et leur image leur appartiennent et je refuse de les mettre ainsi en avant alors qu'ils n'ont rien demandé à personne. Libre à eux quand ils seront adultes de rendre cet aspect de leur vie public ou non, voire de poursuivre leur véganisme ou non. Du coup, pour garantir leur anonymat j'ai également choisi de cacher mon propre visage, et de refuser quasi toutes les demandes d'interview - mon ego a toujours eu un peu de peine avec ça, raison de plus pour avoir fait ce choix. Je sais que cela rend mon blog moins convivial car moins vivant.

Parallèlement, les véganes de Bruxelles sont nés sur Facebook avec tous les partages d'information quotidiens qui viennent avec, et les restos et autres snacks où trouver des plats végétaliens sont devenus légion. Ma vie de maman qui travaille et qui a depuis quelques années deux enfants ne me permet absolument pas de tout tester tant il y en a, et "les jeunes" qui ont plus de liberté ont pris le relai pour lister toutes les possibilités.

Enfin, il y a beaucoup de choses que je pense et vis au bout de quasi 10 ans de véganisme qui seraient mal acceptées et qui ont envie de s'exprimer mais craignent un retour critique - même si des amis me disent qu'au contraire cela pourrait soulager d'autres familles ou personnes véganes dans leur parcours également forcément imparfait puisqu'humain.

Et puis, même s'il est flatteur de recevoir des services de presses de livres et des produits divers à gauche et à droite, j'ai eu peur de ce que ces cadeaux qui n'en sont pas peuvent créer comme redevabilité inconsciente, et je n'ai pas envie de consommer à tout va non plus, même si c'est gratuit - le prix ne change rien pour l'état de ma planète.

Alors j'ai perdu ma place ou ma place est devenue obsolète - sans douleur, sans frayeur, mais le constat est là. Du coup, ce blog a plus ou moins perdu sa raison d'être. Et cette année, entre ces différentes évolutions et mon manque de temps banalement chronique, je n'ai pas beaucoup mis les pieds ici, ni dans les groupes ou sur les réseaux sociaux.

Depuis plusieurs mois, je me demande si je dois continuer ce blog sur sa ligne éditoriale choisie au départ, lui faire prendre une direction qui bifurque en étant plus vraie même si tout le temps semi-cachée conformément à mes principes. Ou s'il est mieux que je l'arrête (malgré les quelque 30 brouillons toujours en attente) et profite de ce temps gagné pour retrouver en liberté, en temps de lecture, pour danser dans mon salon. Ou pour en ouvrir un autre - on n'est jamais à l'abri de ses contradictions.

Je n'ai pas de réponse à cette question, mais c'est là mon bilan de l'année, de ces années, de blog.


24 December 2017

En fait (Noël)

En fait, je râle en publiant le récapitulatif de l'offre végane pendant les fêtes de fin d'année parce que je serai enfermée dans des repas de famille ailleurs, sans y avoir accès. Jalousie, je suis.

En fait, mon repas de Noël préféré, c'est un bon plat de pâtes sans prétention, entourré d'un apéritif plein de feuilletés maison au pesto de coriandre, et d'un gâteau au chocolat tout simple, voire de pas de dessert parce qu'en fait je m'en fous un peu des desserts. Du moment qu'il y a du prosecco.

En fait, tous les ans je re-regarde Love actually, et tous les ans je me rends de plus en plus compte à quel point ce film est une incarnation du sexisme, du fat-shaming, du machisme, du racisme et j'en passe.

En fait, je commence mes listes de cadeaux de Noël dès le printemps. Et j'achete des cadeaux quand j'en vois dont je pense qu'ils pourraient plaire à telle ou telle personne... toute l'année.

En fait, j'ai généralement trouvé tous mes cadeaux sauf un ou deux maximum dès fin novembre et stresse complètement parce que je ne supporte pas la foule du shopping de Noël en décembre.

En fait j'ai surtout envie de ne plus rien acheter de matériel, mais de faire des cadeaux qui répondent à des besoins, qui peuvent aussi être de seconde main, des cadeaux faits de moments ensemble et de temps passé pour et avec l'autre.

En fait, on profite de l'occasion des fêtes pour offrir ce qu'on veut donner aux enfants de gros, en se retenant parfois pendant des mois  - et c'est ainsi qu'ils ont un 24 décembre reçu des trotinettes en pleine neige... ou un réveil en pleines vacances de Noël.

En fait, mon jour de Noël préféré, c'est un réveil tard (genre 8h00, un truc de fou quand on a des enfants, quoi), profiter de ses cadeaux en famille, puis aller au cinéma avec les enfants. Mais ça n'arrive jamais.

En fait, Noël, on s'en réjouit, puis on l'appréhende, puis on le subit, puis on en profite, puis on mange trop, puis on culpabilise, puis on ne sait plus trop, puis en fait on est bien, puis en fait c'est l'enfer, puis au bout du compte c'est un rituel qui a le sens qu'on lui a  donné, chacun à sa façon, et qui joue le même rôle important que tous les rituels de marquer nos vies, de les rythmer, de nous faire partager et de nous faire avancer.

Du moment qu'il y a du prosecco, en fait.

10 December 2017

The Judgy Vegan - le nouveau resto qui fait un sans faute

On parle beaucoup nourriture ici ces temps-ci, et je veille à équilibrer un peu mieux à l'avenir, mais je ne pouvais plus attendre avant de vous parler de notre énorme coup de coeur: The Judgy Vegan, ouvert il y a quelques semaines dans les Marolles.

Nous avions déjà testé les petits plats du trio de choc qui a créé ce havre végane lorsqu'elles avaient proposé leur cuisine sur Menu Next Door. Avant même l'ouverture, nous étions donc déjà conquis par leurs plats comfort food, l'accueil chaleureux et la démarche éthique à la base de ce restaurant. Aussi, lors de la phase de lancement, quand ce n'était ouvert que les week-ends avec un buffet brunch, nous sommes allés en famille tester ce que ça donnait "en vrai". Et nous en sommes revenus encore plus ravis que prévu. 


J'avais annoncé lors de ma réservation que nous venions avec deux enfants, et nous avons ainsi été placés à la table qui longe le coin enfant. Et oui, au Judgy Vegan, il y a un coin avec des jeux pour les enfants, un coin assez grand et fourni pour leur laisser de l'espace et l'envie d'y passer du temps, et assez coin pour ne pas trop envahir les autres. Je l'aurais bien pris en photo mais... mon appareil m'a lâchée en début de repas!


Le buffet était très varié, avec du sucré et du salé, bien dans l'esprit brunch. Parfait pour nous, les enfants se sont rués sur les pancakes. Ils ont vaguement daigné goûter d'autres choses comme une salade de pâte et du tofu pané, mais au bout du compte ils en sont revenus aux pancakes et en ont engouffré plusieurs à la chaîne...!


Quant à nous, nous avons testé les plats salés avec plaisir. Je ne me souviens plus de tout ce qui était disponible, mais tout était délicieux: tofu pané, gratin d'aubergines, cake salé, risotto aux épinards et tomates (je crois), crudités et différents dips dont du houmous et un au potiron, salade de pâtes, beans à la tomate, fauxmage, purée de carottes,...
Un seul regret: l'absence du célèbre mac'n'cheese, mais j'ai cru comprendre qu'il serait à la carte par la suite et que j'aurai donc la possibilité de m'en délecter encore à l'avenir.


Il y avait également plusieurs propositions sucrées, dont des fruits frais, mais je dois avouer que je suis très salé donc je n'y ai pas vraiment fait honneur et depuis ma mémoire fait défaut. Par contre j'ai été obligée de craquer pour un cupcake chocolat au beurre de cacahuète, en supplément au comptoir, et j'ai décidé d'avoir bonne conscience en le partageant avec Mr. V.


J'avais encore envie de goûter de nombreuses choses mais n'avais plus faim ensuite. Ce qui est sûr, c'est que nous reviendrons. Car The Judgy Vegan, en plus d'être axé sur la comfort food, un véganisme éthique et pas nécessairement axé healthy, chose qui manquait vraiment à Bruxelles, c'est aussi un lieu au combat de justice sociale, au combat intersectionnel.


Cela se voit aux pamphlets divers et variés près de l'entrée, qui soutiennent les causes animale, des réfugiés, contre la transphobie, etc. Cela se sent aussi dans la conception de l'endroit, ouvert à tous, avec des détails qui n'en sont pas, comme des toilettes mixtes avec une table de change au milieu, histoire que tout le monde s'y retrouve - même les papas peuvent aller y changer leur bébé, et pas besoin de se prendre la tête avec "c'est maman qui emmène la fille aux toilettes et papa qui emmène le fils", chose assez rare pour être mentionnée.


Il y a des canapés, il y a de grandes tables, il y a des gens venus de plein d'horizons différents qui se mélangent dans la bonne humeur et l'envie de partager. Et il y a de la bonne nourriture, et on s'y sent bien.

C'est sûr, on reviendra.
Encore.
Et encore.
Et encore...

PS: Elles proposent aussi un menu de Noël et Nouvel An à emporter, au cas où.

rue des Capucins 55
1000 Bruxelles
Horaires:
Jeudi et vendredi de 12h00 à 22h00
Samedi et dimanche de 11h00 à 17h00

01 December 2017

Menus de fête à Bruxelles pour les flemmards et les pressées

C'est le premier jour de l'Avent, les toits sont tout blancs... et la fin de l'année approche déjà. Une année qui ne m'a pas beaucoup vue sur ce blog, qui se cherche un peu mais qui ne manquera pas de vous tenir au courant de son évolution. D'ici là, miam!
Comme l'an dernier, je regroupe ci-dessous toutes les offres que je vu défiler concernant des menus ou plats à commander pour les fêtes.

[Ce billet est mis à jour lorsque je reçois de nouvelles informations.]


°°°LES MENUS°°°

🎄🎉 La Licorne 🎄🎉
Nouveau cette année, la passionée végane La Licorne propose un menu trois services pour Noël et/ou Nouvel An, à chercher à Forest le 24 ou le 31:
Croquettes de fromage maison, crème cèpes, tuiles parmesan
Rôti hazuki en croûte, châtaignes, airelles, gratin Dauphinois
Cheesecake cru chocolat blanc cœur de framboise, croquant d’amande, fève tonka, caramel d’érable cacaoté

Des bûches de Noël sont également disponibles: bio, raw, sans gluten, sans sucre raffiné.

Commande à passer avant le 21 décembre.


La Licorne


🎄🎉 Veganizer BXL 🎄🎉
Le duo de choc prépare un menu complet pour les fêtes préparé par plusieurs chefs de Bruxelles, disponible à partir du 23 décembre.
Amuse Bouches by Bouche B - Boucherie Végétale

Entree by YOSOGREEN
Faux Gras on toast with caramelized walnuts and cranberry chia jam

Main dish by Voodoo Vegan
Tofu-turkey with a stuffing of vegan sausage, chestnuts, homemade levain bread, Christmas spices and a touch of Cognac
Served with roasted potatoes and kale salad

Dessert by Lalicorne
Raw Bûche de Noël

Aperitif by Lovibond Drinks
Lovibond Drinks offers you a sparkly and healthy non-alcoholic and vegan aperitif, VIGO Kombucha, also great for mixing up cocktails and mocktails!

Commande avant le 19 décembre. Les boîtes menu seront disponibles le 23 décembre, à conserver au frais pendant trois jours.

À retirer au centre-ville gratuitement ou livré à domicile avec frais.



🎄🎉 Vegasme 🎄🎉
L'incontournable épicerie végane de Bruxelles propose cette année un menu trois services (entrée, plat, dessert) au choix à chercher au magasin à partir du 23 décembre.
Velouté de carotte aux marrons 
Ou
Bisque aux champignons

Parmentier céleri-rave/panais sur son lit de champignons 
Ou
"Civet" de tofu fumé et seitan accompagné de pommes de terre au four aromatisées

Génoise au Earl Grey 
Ou
Carrot cake 
Option sans gluten disponible, et possibilité de commander le faux-gras maison bio de Vegasme.
Réservation avant le 20 décembre.


🎄🎉 Slurps 🎄🎉
Slurps propose comme chaque année un menu gastronomique à chercher ou à livrer le 24 décembre.
Velouté de lentilles corail et potiron, curry vert et crème coco

Ravioles aux algues, céleris rave et épinard, sauce crème, échalotes, Sancerre blanc, curcuma, et une touche de wasabi
Ou
Pain brioché et tranche de « Faux Gras » maison, parfumée à l’huile de truffe, pistache et confit d’oignons aux coulis de framboises.

Noisettes de seitan (fait maison et sans gluten), écrasée de patates douces, sauté de légumes d’hiver (panais, betteraves, carottes…), sauce à l’orange confites parfumée au Cognac
Ou
Rôti de Noix dans son feuilletée croustillant, crème végétale à la fricassée de champignons des bois et châtaignes, parfumés à l’huile de truffes, gâteaux de pommes de terre à l’estragon et amandes grillées, poire confite aux airelles.

Délice de Noël à la mousse légère de marron, éclats de noisettes caramélisées, génoise aux épices, fruits rouge et chantilly
Commande avant le 22 décembre. 

Slurps a également ajouté un menu pour Nouvel An:

Velouté léger de petits pois aux éclats de tempeh fumé, mousse végétale.

Croustillant de Faux gras (maison) pommes caramélisées, confit d’oignons à la framboise, petite salade d’hiver

Risotto au Champagne, crème végétal parfumée à l’huile de truffe, cèpes/champignons, marrons et dés de seitan caramélisés.

Mont Blanc: mousse de marron à la vanille, chantilly aérienne, meringue craquante et pointe de sel
Retrait et livraisons uniquement sur Uccle. 


🎄🎉 The Judgy Vegan 🎄🎉
Notre chouchou se lance bien entendu aussi dans la course du repas de Noël et/ou de Nouvel An. Un menu trois services, dont les plats peuvent également être commandés séparément.
Pêches touche-pas-aux-thons (GF)
- ou -
Croquettes de fromage végétal (possibilité GF)
 

Knödel fourrés aux noix, champignons et tofu, surmontés d’une sauce crémeuse aux champignons et persil, le tout accompagné de tofu fumé grillé (GF)
- ou -
Cannelloni fourrés d’une farce de “ricotta”-épinards végétale
 

Délicieux petit gâteau “Sacher”, gâteau au chocolat garni d’une savoureuse confiture d’abricots, surmonté d’une ganache au chocolat noir (possibilité GF)
- ou -
Savoureuse génoise citronnée, glacée d’une crème au beurre végétale aux framboises (possibilité GF)
Commande avant le 20 décembre, à retirer au restaurant dans les Marolles le 23, le 24 ou le 31.



🎄 Loving Hut 🎄
Pour ceux qui peuvent/veulent se déplacer jusqu'à Louvain pour chercher leur repas, le Loving Hut propose sa version de Noël - voir image pour le menu.



🎄🎉 TanoCook 🎄🎉
Parmi son offre "traditionnelle", Tano Cook propose aussi un menu végétalien à retirer à Anderlecht:
Velouté de céléri rave aux noix
Quenelles de légumes, tzatziki de soja, chicons confits et pomme de terre fondante
Bûchette citron vert, mangue et grenade
Ainsi que des amuses-bouches chauds ou froids et des verrines.

Commande avant le 15 décembre pour un retrait le 24, et avant le 22 décembre pour un retrait le 31. Livraison possible sur Bruxelles.


🎉 The Sister Brussels Café 🎉
En menu à consommer surplace, le vegan-friendly Sister Brussels Café propose un dîner de réveillon de Nouvel An spécial avec options véganes à tous les étages.
Sur réservation uniquement.
Détail en photo ici.


🎄 Organic Lila 🎄
Autre endroit où passer une soirée de Noël en avant-première, Organic Lila propose un pré-Noël éthique du côté de Saint-Gilles, à déguster surplace le 23 décembre, en amenant un cadeau "que vous possédez déjà" ou fabriqué maison pour un.e autre convive.

Apéro avec amuses bouches
Toast de faux gras accompagné d’un velouté de saison

Terrine de légumineuses en sauce avec ses petits légumes
Bûche de Noël revisitée

Réservation requise.




°°°LES PLATS°°°

🎄 La Grainerie 🎄
La délicieuse Grainerie ropose une carte traiteur spéciale fin d'année, à découvrir ci-dessous. Amuses-bouches salés, bûches, truffes, que du bonheur.
Et pour ceux qui aiment l'esprit montagne, sachez que leur fameuse fondue peut également se commander! 
À commander, et à retirer avant le 23 décembre inclu - dès aujourd'hui.

La Grainerie


🎄 Bouche B 🎄
Nous y avions commandé l'an dernier un quatuor de terrines.

En décembre:
- Pain de viande avec potimarron, oignons rouges confits et sauge.
- Saucissons aux champignons bruns et pourpier d'hiver.
- Merguez, rillettes et terrines

Commandes avant le 11/12 et livraison au 14 ou 15/12. 


🎄🎉 Voodoo Vegan 🎄🎉
Nouveaux venus, ils proposent pour Noël et Nouvel An un rôti farci végane, dont la farce comprend de la saucisse végane, des marrons, du pain au levain, des épices de saison et une touche de cognac.
Deux options: rôti complet ou demi-rôti.
À commander jusqu'au 15 décembre, et à chercher à Saint-Gilles les 23 et 24 décembre.

Voodoo Vegan




°°°LES DESSERTS°°°


🎄🎉 Lucifer Lives Coffee 🎄🎉
En attendant l'ouverture de la pâtisserie physique, on peut déjà commander des douceurs chez Lucifer Lives, et donc pour Noël aussi.
Ne pas traîner, il y a beaucoup de commandes cette année...


🎄 The Cookie Tree 🎄
Des bûches, toujours des bûches, chez cette jeune entreprise de pâtisserie bruxelloise.


🎄 La Grainerie 🎄
Voir ci-dessus


🎄 Organic Lila 🎄
Organic Lila propose aussi plusieurs bûches de douze parts:
Moka
Vanille
Chocolat
À vos commandes!


°°°MAIS ENCORE°°°

🎄🎉 Livin'Choc 🎄🎉
Les super truffes de Livin'Choc en boîtes de 16 ou en lignes de 4, une bonne idée de cadeau à déguster, ou de dessert dont bien profiter. Ne pas commander trop longtemps à l'avance, comme elles ne contiennent aucun conservateur elles ont une validité de quatre semaines maximum.


🎄🎉 Laurent Gerbaud 🎄🎉
La très grande majorité des chocolats Laurent Gerbaud au centre-ville est végane. Si vous voulez amener du chic à votre table ou impressionner la belle-famille.


🎄🎉 Veggi 🎄🎉
Veggi propose toujours des aliments pour les occasions.
Je viens de découvrir avec un grand "woaw" qu'il y avait même du panettone végétal cette année!

🎄🎉 Vegasme 🎄🎉
Dans la caverne d'Ali-Baba des véganes bruxellois, on trouve toujours des biscuits et autres truffes à glisser sous son sapin en dernière minute.
Et comme on y trouve maintenant des trésors de la Boulangerie Frimout chaque semaine, un petit coup de commande et hop, merveille.


🎄🎉 Pâtisserie Chanson 🎄🎉
Les deux adresses de cette pâtisserie traditionnelle à Anderlecht et à Jette proposent cette année des cougnous véganes, nature et au sucre. Sur commande.

Pâtisserie Chanson



°°°
N'hésitez pas à me signaler les oublis éventuels afin que je complète/précise la liste si nécessaire. 
À vos commandes, et c'est parti!


24 November 2017

La Box beauté végane belge est arrivée! (aka GreenMeow Box)

Vous connaissez l'histoire de la femme qui prépare des billets, puis les abandonne pour cause de vie qui court, puis qui se demande si ce ne serait pas un peu tard pour les terminer? Le cas du jour: la Box beauté végane...

J'avais en effet été très enthousiaste lors de sa création, relayé les infos concernant la campagne de crowdfunding de GreenMeow et Veggi sur ma page Facebook et participé à celle-ci. Quelques mois plus tard, j'avais avec joie reçu ma contrepartie avec du joli et du miam dedans (option box mi-alimentaire mi-cosmétique). J'avais fait quelques photos, et pensé à écrire un billet pour la présenter. Et puis, donc, la vie qui court, et un blog en grand questionnement existentiel.
Et.. voici novembre venu, avec le lancement officiel par la super boutique en ligne GreenMeow (ah d'ailleurs, vous connaissez l'histoire de la femme qui voulait écrire un billet sur cet e-shop belge, qui a même posé des questions à sa créatrice pour ce faire il y a plus d'un an et qui a mis de côté pour cause de vie qui court et qui, euh,... je vous la raconte un autre jour, celle-là, promis (ahem)). Un brunch de présentation a été organisé pour des bloggueuses, auquel je n'ai pas pu me rendre pour cause de city trip à Amsterdam. Mais comme tout est toujours très joli dans mes échanges avec GreenMeow, j'ai eu la surprise de recevoir la box de presse par la poste.


Cela m'a rappelé qu'il était plus que grand temps que j'en parle, mais du coup entre la box mixte de cet été et la box beauté de maintenant, je m'emmêle un peu. Commençons donc par le... présent. Tout part d'un constat: les boxes sont à la mode, mais elles manquent sérieusement de véganisme. J'avais testé la version française de la box végane née en réponse à ceci il y a quelque temps, mais les frais de port prohibitifs m'avaient retenue de continuer l'aventure. Ici, plus de souci, il s'agit d'une box belge. 

Le concept de la GreenMeow Box est sensiblement le même que celui de toutes les boxes, un paquet ponctuel ou régulier (abonnement 2 ou 4 boxes), au choix, contenant une sélection de produits et une surprise, le tout à un coût total moins élevé que celui de la somme de tous ces produits s'ils étaient achetés séparément. Une façon originale de se faire plaisir tout en se laissant porter par la découverte - la box fait donc directement appel à l'enfant en nous qui fonce sous le sapin de Noël... Le but avoué: faire découvrir les produits naturels végane, qui souffrent encore d'un manque de promotion.

Qu'est-ce que j'ai reçu, alors?
Principalement des produits que je ne connaissais pas, un que j'utilise régulièrement déjà, et un que j'apprécie mais n'avais pas. Une rareté: je pense que je vais utiliser absolument tout ce que j'ai reçu, en trichant seulement pour le petit flacon à destination des hommes, que je vais confier à Mister V.

Oui mais encore? (attention spoiler, pour celles qui souhaiteraient se réserver la surprise)


Un joli vernis à ongles rose foncé Boho Green, dans une teinte que je n'aurais pas été chercher spontanément mais qui me semble parfaitement adaptée aux fêtes.
Du fard à paupières couleur Sticky Toffee de la marque  Lily Lolo - j'utilise régulièrement cette marque, mais pas pour les yeux. La couleur semble s'accorder à celle du vernis, je ne pense pas que ce soit un hasard...
Une lotion pour le corps de Urterkram, une marque qu'on ne présente plus et que j'apprécie beaucoup.
Un gommage pour le corps à l'orange douce des belges Indigène, le produit indispensable que j'ai déjà mais voici donc des stocks en bonus.
Une éponge konjac de Lamazuna. J'en entends parler partout, je vais donc enfin tester cette étrange chose sensée se transformer en éponge moelleuse au contact de l'eau...
De l'huile pour barbe de ça va barber! que je vais donc confier au barbu de la maison.
Et enfin, un sachet de thé des experts de La Septième Tasse de Bruxelles, aux saveurs hivernales.


Qu'est-ce que j'en pense?
Je suis très agréablement surprise. J'ai toujours été hésitante envers les boxes en raison des risques de gaspillage qu'elles comportent. Et si on n'aime pas la moitié du contenu? Mais ici, comme je le disais plus haut, tout sera utilisé et, j'en suis assez sûre, apprécié. Un constat que j'avais déjà fait en recevant ma contrepartie à la campagne de financement cet été. 
Enfin, la présentation est jolie et simple, en limitant les emballages inutiles, et les informations concernant les produits, leur marque et leur utilisation (disponibles en ligne pour limiter le papier) sont claires et détaillées.
Je suis donc assez séduite, et vais de ce pas tester le vernis en infusant le thé.

18 November 2017

La famille végane à Amsterdam (4/4)

Le dernier jour... et le plus flemmasse. Au petit déjeuner, Mini V s'est pris d'amour fou pour les flocons de chocolat, une tradition bien néerlandaise - et pour une fois j'en avais trouvé des végétaliens. On a traîné, ils ont profité de la petite terrasse avec vue sur l'eau, dire bonjour aux canards qui passent... Personne n'avait envie de se presser.


Du coup, quand on a enfin bougé, on a vu que le temps d'arriver dans le centre d'Amsterdam il serait déjà l'heure de manger à nouveau pour la jeune génération... Notre but du jour étant tout à l'est, les possibilités étaient limitées. Notre repérage: Mr. & Mrs. Watson, un restaurant ouvert cet été qui ne recevait que des compliments sur internet, au sous-titre alléchant: for vegan food lovers and cheese addicts. Soit. Et bien on aurait dû le prévoir: un samedi midi c'était complet et on nous a regardé avec de grands yeux en apprenant que nous venions sans réservation... Gasp.


Après une courte délibération, nous avons décidé de nous installer en terrasse, la seule option si nous voulions rester. Il faisait un peu plus froid que la veille, heureusement que nous étions protégés car la pluie s'est invitée en fin de repas.. Mais au moins nous avions de l'espace et aucune crainte que le bruit régulièrement généré par de jeunes enfants ne dérange trop les autres tables - puisque, une fois de plus, aucun autre enfant en vue dans les parages...


Le grand bonheur des (pas si) petits a été de découvrir à la carte du pain perdu. Pour eux, aucune hésitation, et ils ont chacun réclamé une assiette. Les deux tranches venaient accompagnées de pommes et de bacon de tempeh, qu'aucun des deux n'a daigné goûter... Mister V s'est lancé dans un Sloppy BBQ bun bien sloppy en effet, à base de fruit du jacquier, accompagné de frites de pommes de terre et de frites de patate douce. En dépit des difficulté à consommer ce plat sans y perdre sa dignité, il s'est régalé.


Quant à moi, j'ai opté pour les croquettes fauxmage-légumes et leur moutarde. J'avoue que quand j'ai vu l'assiette arriver j'ai fait une moue déçue, ayant l'impression d'un plat composé principalement de pain, mais dès que j'ai goûté le tout j'ai été conquise immédiatement. Un goût parfait, un mélange des saveurs qui fonctionne bien, et une petite salade bien fraîche à la délicieuse sauce pour achever l'ensemble. Miracle, pour la première fois du séjour en plus d'être ravie je n'ai exceptionnellement pas l'impression d'être goinfrée. Bonheur.


Les enfants nous ont dit haut et fort que c'était leur restaurant d'Amsterdam préféré, nous avons donc tous été ravis en apprenant qu'il y avait eu une annulation pour le soir-même, à 18h00 qui plus est, et que nous pouvions si nous le souhaitions récupérer la table. Nous avons directement signé, vu le peu de possibilités véganes dans le quartier et les sourires des petits. C'était un miracle, apparemment le samedi soir est généralement complet plusieurs jours à l'avance...

Mr. & Mrs. Watson
Linnaeuskade 3II
Horaires:
Du mardi au samedi de 11h30 à 23h00

Dimanche de 11h30 à 18h00


Notre après-midi a été consacrée à un musée tout près de là, donc, qui nous avait beaucoup plu lors d'un séjour il y a près de dix ans: le TropenMuseum, sorte de musée colonial ou musée d'ethnographie gigantesque rempli de mises en scènes, reconstitutions, avec de quoi écouter, lire, s'imprégner, découvrir, dans tous les coins.


Nous avions de très bons souvenirs de cette visite et souhaitions faire découvrir cet immense palais des merveilles aux enfants. Ici, la collection permanente leur a permis de suivre la trace des explorateurs et leurs découvertes, avec plusieurs salles interactives qui leur ont donné l'impression de voyager avec. Côté expositions temporaires, nous n'avons pas été voir celle sur Alep vu l'âge des enfants, nous avons expliqué des éléments de celle sur l'esclavagisme, et Mlle V a voulu laisser son empreinte dans l'espace prévu pour remplir de petits papiers avec ses impressions sur la thématique. La mode contemporaine africaine a rencontré un succès mitigé auprès de Mini V, mais les tissus les plus coloré ont séduit sa grande soeur. La partie musicale était peu audible en raison d'un soundcheck en cours dans l'espace principal pour des festivités ayant lieu le soir-même, vraiment dommage.


Enfin, celle qui a fasciné la famille au grand complet est celle sur le Body Art, qui revenait pour un deuxième tour face à la demande populaire. On y parle de toutes les façons de modeler son corps: tatouages, piercings, maquillage, implants, chirurgie, etc. Et ce à travers pusieurs thème: la culture, la religion, les métiers décalés (bonjour, les artistes de cirque pas du tout flippants), etc.

Mini V est resté fasciné devant les modifications corporelles les plus effrayantes, l'homme lézard aux dents pointues et la peau verte a autant rencontré son intérêt que l'homme puzzle qui avale des sabres... Moi j'ai fui ces images avec Mlle V, qui m'a demandé de lui traduire l'échange touchant entre un rescapé des camps et son arrière-petit-fils qui s'était fait tatouer le matricule de son aïeul sur le bras par devoir de mémoire. Beaucoup d'explications et d'intenses discussions ont suivi entre elle et moi... 


Malheureusement, le musée ne proposait pas de catalogue de cette exposition temporaire. Je l'ai amèrement regretté tant elle m'a marquée, et nous n'avons pas pu la voir en entier car le musée allait fermer - 17 heures, ça arrive plus vite qu'on ne le pense...

Linnaeusstraat 2
De mardi à dimanche de 10h00 à 17h00


Ensuite, on nous a mis dehors (ou presque). Il pleuvait, il faisait froid, et nous avions une heure pour faire un trajet de quinze minutes et éveiller nos estomacs. Nous avons fait un détour par le Dappermarkt qui se fermait doucement, croisé de grands oiseaux venus s'enquérir de ce que les étals oubliaient sur le sol, écouté l'ambiance d'une fin de journée bien méritée, humé des odeurs mélangées (miam du pain frais, beurk du poisson), évité de grosses flaques, couru après des lumières. Puis un petit tour chez Hema - oui, pas très original, mais c'était sur le chemin et ouvert, il y faisait chaud, et ça m'a permis d'y piocher des figurines à créer en plasticine histoire d'occuper les enfants à table - j'avais mal prévu le coup au départ ce matin-là.


Et puis retour chez Mr. & Mrs. Watson, donc. À l'intérieur, c'est bien plus confortable. Par contre soit à Amsterdam on aime mettre la musique fort partout, soit ça a toujours été le cas et je deviens vieille. Très probablement un joli mélange des deux. Nous étions les premiers... mais pas pendant longtemps. Cinq minutes après notre arrivée, la salle était pleine. Un grand succès, donc. La carte du soir est différente - à noter que tant celle du midi que celle du soir changent très régulièrement, ce que nous avons mangé n'est donc représentatif que de ce jour-là.  


Pour le souper, la formule est un peu particuière: l'entrée comporte plein de choses, et ils adaptent la quantité de chaque au nombre de couverts. Vu l'horaire et nos états, nous avons opté pour une version officiellement pour deux personnes. Nous avons ainsi partagé à nous quatre cet assortiment. Les toasts aux oeufs brouillés véganes ont ravi les enfants, nous avons juste goûté avant de les leur céder. Les soupes patate douce et orange étaient sympatique mais sans plus. Les morceaux de gaufre aux aubergines n'ont été appréciés que par Mister V. L'aïoli excellent a dû s'incliner devant les saveurs incroyables des trois fromages véganes présentés en quantité un peu minuscules il faut l'avouer. 


Si le lieu s'affirme comme étant dédié aux cheese lovers, on comprend pourquoi. Jamais je n'avais goûté de roquefort à base de cajou si bluffant. Le fauxmage fumé m'a complètement séduite, ainsi que le brie. Rien que d'y repenser, je salive. Nous étions reconnaissants envers les petits V pour leur manque d'intérêt envers ces produits qui nous a permis de les déguster à deux.


Comme plat, nous avons partagé des "stamppotje": purée de pommes de terre et panais aux petits pois, accompagnés de "saucisses" pomme et sauge, d'oignons caramélisés - mis à part pour que les enfants puissent les éviter sans crier au saccage de leur plat - et moutarde. C'était à la fois très simple et très bon, parfait pour notre douce fatigue de fin de séjour. Quand on nous a proposé des desserts, seule Mlle V avait encore "faim". Elle a voulu goûter le tiramisù, qu'elle m'a finalement proposé de partager avec elle, la partie café l'intéressant moins (et c'est tant mieux!). Là encore, un délice.


Le retour au studio était long ensuite et c'était bien dommage, Mini V s'endormant sur les épaules de son père. Mais tous étaient contents de leur repas, de leur journée, de leur séjour. En dehors de cette particularité qui fait que nous n'avons pas croisé le moindre enfant autre que les nôtres dans chacun des endroits où nous avons mangé, nous avons toujours été très bien accueillis. Amsterdam confirme sa réputation de ville vegan-friendly, et même si l'on ne s'y pose pas la question du véganisme, c'est une ville magique!

Comme toujours, la clef de ce séjour bien réussi en a été la préparation. Savoir où l'on va, que visiter qui peut plaire à tous et où l'on peut nourrir des petits véganes affamés et fatigués permet d'être bien détendu et de choisir en toute connaissance de cause le jour-même suivant la météo et les envies du moment. Pour ceci, nous avons utilisé nos souvenirs (!), le site Happycow comme d'habitude, des blogs et autres ressources sur le net, et puis quelques livres:

16 November 2017

La famille végane à Amsterdam (3/4)

Après la journée de la veille, nous avions prévu moins de choses pour mieux en profiter. Et comme nous allions au musée l'après-midi, le matin il était important de trouver une activité qui plaise aux enfants, et c'est ainsi que nous sommes allés sans hésiter au Vondelpark. Ce parc géant plaît aux promeneurs, aux joggueurs, aux familles, aux cyclistes comme partout à Amsterdam, et compose une belle bulle verte tranquille pour respirer, courir, jouer, danser, inspirer.


Nous y avons croisé des sportifs, des promeneurs de chiens, des enfants venus avec leur école, des mères au foyer, des personnes âgées, des solitaires, des couples, des gens et du calme. Nous n'y avons pas exploré toutes les plaines de jeux (sauf erreur il y a en a quelque six) mais au moins deux (une troisème était attachée à une terrasse de café, compte-t-elle dans le total officiel?), nous nous sommes promenés, nous avons profité. Les enfants ont construit une mini cabane et tout un univers. Nous avons lu et même siesté pour l'un d'entre nous. Au Vondelpark, on est bien.


Et puis il a été l'heure de manger, et nous nous sommes rendus tout près de là dans l'antenne originale du Vegan Junk Food Bar, à la Staringplein. Ici, pas d'accueil à l'entrée ni de néons chics comme au retaurant du Pijp. À l'inverse, c'est la version snack avec chaises hautes et plateaux en plastique. Un vrai fast food, donc. Le menu est sensiblement le même, même s'il est plus restreint. Par contre, ici, miracle, ils proposent un menu enfant! Des frites, des nuggets, et un jus de pomme. Alors voilà, nos enfants ont pour la première fois de leur vie eu des menus enfant, et en étaient très fiers.


Quant à nous , nous avons profité des mêmes burgers que l'autre soir, à ceci près que Mister V avait bien retenu la leçon et qu'il n'a pas tenté le Sumo. J'ai au passage demandé à la charmante serveuse pourquoi les frites s'appelaient "Frites uit Zuyd", et elle m'a expliqué qu'il s'agit du nom d'une société spécialisée dans les frites fraîches précuites et qu'elles sont les meilleures de la région. Je ne peux que confirmer qu'elles étaient délicieuses - et je suis très difficile en frites.


J'ai regretté cependant de ne pas avoir choisi des croquettes ou autres boulettes à la place de mon burger, qui s'il était tout aussi succulent que celui de l'autre soir n'en était pas moins trop pour mon appétit de midi. Mini V semble avoir eu le même souci de quantité face à son menu enfant, et a fini par offrir quasi tous ses nuggets... Et puis, il faut noter que les tables et chaises hautes sont peu adaptées aux jambes de nos enfants, nous avons finalement opté pour une table en terrasse.

Staringplein 22
Tous les jours de 12h00 à 22h00 


Après ça, une petite promenade était la bienvenue. Nous avons exploré le coin, puis pour rejoindre Museumplein nous sommes repassés par le Vondelpark. Pourquoi s'embêter à longer les voitures alors que le vert nous attendait juste à côté? Cela nous a permis de digérer un peu en rejoignant la fameuse place qui comporte les lettres géantes I amsterdam. Instant photo obligatoire avec les enfants, mais instant assez insupportable, car bien évidemment tout le monde veut prendre des photos dans les lettres, et ça pousse et ça tire et ça envahit... Soupir. Nous avons fini par avoir une photo de nos enfants regroupés dans une lettre sans personne d'autre avec, un miracle.


Après cette parenthèse, direction le Musée Van Gogh. Nous l'avions choisi parce que Van Gogh c'est bien, et aussi parce qu'il fait partie de ceux qui proposent des activités pour les enfants, ce qui permet à chacun de profiter de la visite - j'ai de lourds souvenirs d'avoir été traînée dans des musées qui ne m'intéressait pas étant petite, j'essaie toujours de trouver comment ne pas leur imposer la même chose. Ainsi, (après une demi-heure de file) nous avons demandé pour chacun une chasse au trésor (gratuite) qui par miracle existait aussi en français. Une façon pour les plus jeunes de parcourir tout le musée et d'apprendre à observer les toiles en ayant un but parallèle. On sent qu'ici ils gèrent bien le flot annuel de touristes.


C'était un bonheur de les voir explorer joyeusement les oeuvres de cet artiste et de répondre de façon très concentrée. Bonus: pour une fois, le "trésor" final n'était pas une sucette (pas végane) à la c. ni un machin nul en plastique, mais une carte d'un des tableaux, avec même le choix parmi plusieurs pour en trouver une chacun qui n'est pas la même et qui leur plaît. Et un autocollant de spécialiste de Van Gogh, là aussi dans leur langue. Ils étaient joie! Quant à moi, cette après-midi m'a rappelé ce que j'avais déjà constaté il y a neuf ans: en fait, les oeuvres de Van Gogh que j'aime ne sont pas là, elles sont à... Paris. Oups.

(Et puis, nous sommes rentrés et avons passé la soirée au studio, avant notre dernier jour surplace...)